DOCUMENT
D’ENREGISTREMENT
UNIVERSEL

 

2024

RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2023

   
                                           

Le Document d’enregistrement universel a été déposé le 11 mars 2024 auprès de l’AMF, en sa qualité d’autorité compétente au titre du règlement (UE) 2017/1129, sans approbation préalable conformément à l’article 9 dudit règlement.

Le Document d’enregistrement universel peut être utilisé aux fins d’une offre au public de titres financiers ou de l’admission de titres financiers à la négociation sur un marché réglementé s’il est complété par une note d’opération et, le cas échéant, un résumé et tous les amendements apportés au document d’enregistrement universel. L’ensemble alors formé est approuvé par l’AMF conformément au règlement (UE) 2017/1129.

Le Document d’enregistrement universel est une reproduction de la version officielle du Document d’enregistrement universel qui a été établie au format XHTML et est disponible sur le site de l’émetteur.

MESSAGE 

 

du Président du Conseil d'administration

Lorenzo
Bini Smaghi
 
Président du
Conseil d’administration

2023 a été une année de transition managériale avec la nomination de Slawomir Krupa en tant que Directeur général du Groupe, le 23 mai. La transition à la tête du Groupe avait été préparée selon un process rigoureux, sous l’égide du Conseil d’administration et de son Comité des nominations et du gouvernement d’entreprise. Dès sa nomination, Slawomir Krupa a constitué une nouvelle équipe de Direction générale et un Comité exécutif expérimenté et paritaire, immédiatement opérationnels, et a préparé un nouveau plan stratégique et financier, qui a été présenté en septembre dernier, en vue de faire de Société Générale une banque européenne de premier plan robuste et durable.

Être une banque robuste et durable, c’est avant tout viser un objectif de solidité et de performance dans la durée, en adaptant notre business model, en optimisant la gestion du capital, en améliorant l’efficacité opérationnelle, tout en maintenant une approche rigoureuse et exigeante des risques. C’est essentiel pour accroître notre flexibilité et notre compétitivité à long-terme.

L’accélération de l’intégration des enjeux ESG est également au cœur de la stratégie de développement durable de Société Générale. Notre Groupe a construit, depuis de nombreuses années, une forte crédibilité en matière de responsabilité sociale et environnementale. Aider nos clients sur le chemin de leur décarbonation constitue une priorité encore plus critique à l’heure où les risques économiques liés à la transition climatique s’intensifient. Les engagements volontaristes que nous avons pris et les avancées réalisées sont reconnus par les principales agences de notation extra-financière qui placent le Groupe au meilleur niveau des banques mondiales.

L’année 2023 a aussi été riche en réalisations stratégiques, comme la naissance de la nouvelle Banque de détail SG en France avec la migration réussie des systèmes d’information, ou la création d’un leader mondial de la mobilité durable, Ayvens, issu de l’acquisition de LeasePlan par ALD. Les avancées stratégiques ont également été nombreuses dans les autres métiers du Groupe, avec notamment les travaux préparatifs en vue de créer la co-entreprise avec AllianceBernstein dans les activités recherche et cash action, ou encore la dynamique de développement exceptionnelle de BoursoBank qui a franchi le cap des 6 millions de clients en janvier 2024.

2023, année de transitions

Sur le plan financier, les résultats ont été contrastés, marqués par des performances très solides dans la Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs et la Banque de détail à l’international, par les impacts négatifs liés à la hausse des taux dans la Banque de détail en France, qui n’ont commencé à s’atténuer qu’au 4éme trimestre 2023, ainsi que par des coûts d’intégration de LeasePlan plus élevés que prévus. Mais il faut souligner qu’une gestion disciplinée des coûts, des risques et du capital a contribué à renforcer la robustesse de la Banque.

Alors que notre Groupe s’apprête à célébrer ses 160 ans, le Conseil d’administration est confiant dans la capacité de la Direction générale et de l’ensemble des collaborateurs du Groupe à s’engager au service des clients, des actionnaires et de l’ensemble des parties prenantes pour aborder le nouveau chapitre qui s’ouvre pour Société Générale, avec pour mission fondamentale de construire ensemble un avenir meilleur et durable

MESSAGE 

 

du Directeur général

L’année 2023 a été marquée par le lancement d’une nouvelle feuille de route stratégique pour Société Générale destinée à renforcer notre Groupe en s’appuyant sur ses fondations solides, avec l’ambition d’ancrer notre positionnement parmi les banques européennes de premier plan, et de créer de la valeur à long terme pour l’ensemble de nos parties prenantes.

Dès notre prise de fonction le 24 mai 2023, avec l’ensemble de la nouvelle équipe de direction du Groupe, nous nous sommes concentrés sur nos priorités de court terme et sur la finalisation de la feuille de route stratégique à moyen terme que nous avons présentée en septembre dernier.

Après une année 2023 de transition et de transformation pour notre Groupe, contrastée sur le plan des performances, nous avons mis en oeuvre de façon déterminée nos initiatives. 2024 sera une année centrée sur l’exécution de la nouvelle feuille de route stratégique du Groupe à moyen terme.

Notre stratégie annoncée lors du Capital Markets Day repose sur deux priorités essentielles : la solidité et la durabilité. Ceci implique de conforter nos performances commerciales, avec une attention constante portée à la satisfaction de nos clients et l’anticipation de leurs besoins, de gérer notre capital de façon sélective et proactive, de réduire structurellement nos coûts en améliorant notre efficacité et en simplifiant notre organisation.

il s agit également de continuer à gérer nos risques de façon rigoureuse et de soutenir l’innovation au service de nos clients et de l’entreprise. Nous nous sommes fixé des objectifs intermédiaires pour 2024, qui nous placeront sur la bonne trajectoire pour atteindre nos cibles à horizon 2026.

2024 sera aussi une année déterminante pour franchir de nouvelles étapes clés dans nos différentes initiatives stratégiques. L’accélération du déploiement de notre nouveau modèle de banque de détail et de la conquête clients par BoursoBank nous permettra de renforcer nos positions sur le marché bancaire en France. La mise en place de notre joint-venture avec AllianceBernstein et de notre partenariat avec Brookfield conduira à l’élargissement de notre offre auprès de la grande clientèle et des investisseurs. La poursuite de l’intégration des activités de LeasePlan au sein d’Ayvens nous installera comme un leader mondial de la mobilité. Nous poursuivrons également la revue de notre portefeuille, pour nous concentrer sur nos métiers cœur et simplifier le modèle du Groupe.

Un nouveau chapitre dans
l’histoire de notre Groupe

  Slawomir
Krupa

Directeur général
 
 

Maintenir notre leadership dans le domaine de l’ESG demeure bien sûr plus que jamais au cœur de notre stratégie. Le Groupe a fortement augmenté ses engagements en matière de transition énergétique pour accélérer en matière de finance durable et renforcer notre contribution aux enjeux de la transition énergétique et aux Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. Nous avons, par exemple, été une nouvelle fois pionniers, en prenant des décisions historiques et exemplaires, pour accélérer la réduction de notre exposition aux énergies fossiles, définir de nouveaux objectifs de décarbonation de nos activités, et soutenir le développement de nouvelles technologies et solutions bas carbone. Pour renforcer notre impact positif, nous avons signé de nouveaux partenariats avec The Ocean Cleanup et l’IFC, membre du Groupe Banque Mondiale. Attachés à notre exemplarité, nous avons aussi pris un nouvel engagement fort en matière de diversité, nommé le Président de notre nouveau Conseil Scientifique Consultatif et engagé l’élargissement de notre programme de philanthropie. Le prix prestigieux de « Banque de la Durabilité » qu’IFR vient de nous décerner est une reconnaissance de notre leadership. La mise en œuvre de notre feuille de route ESG est un impératif majeur et un cheminement continu.

Avec l’ensemble des équipes de Société Générale, nous écrivons un nouveau chapitre de l’histoire de notre Groupe, de manière engagée et responsable. Forts d’un héritage de 160 ans durant lesquels nous avons accompagné des millions de clients, nous pouvons résolument nous projeter vers l’avenir. Nous disposons d’actifs solides et différenciants nous permettant de jouer un rôle essentiel, d’accompagner les grandes transitions avec nos parties prenantes, de faire grandir les idées de nos clients, de soutenir leur développement et leurs projets. Notre contribution à leur croissance, à la réalisation de leur potentiel, est pour nous la plus grande des fiertés

CHIFFRES CLÉS
ET PRÉSENTATION DE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

1.1Historique

Le 4 mai 1864, Napoléon III signe le décret donnant naissance à Société Générale. Fondée par un groupe d’industriels et de financiers portés par des idéaux de progrès, la Banque nourrit l’ambition de « favoriser le développement du commerce et de l’industrie en France ». 

Dès ses premières années d’existence, Société Générale se place au service de la modernisation de l’économie et prend les contours d’une banque diversifiée, à la pointe de l’innovation en matière de financement. Son réseau d’agences connaît un développement rapide sur l’ensemble du territoire national, passant de 46 à 1 500 guichets entre 1870 et 1940. Pendant l’entre-deux-guerres, la Banque devient le premier établissement de crédit français en termes de dépôts. 

Dans le même temps, Société Générale acquiert une dimension internationale en contribuant au financement d’infrastructures indispensables au développement économique de plusieurs pays d’Europe, des Amériques et d’Afrique du Nord. Cette expansion s’accompagne de l’implantation d’un Réseau de Détail à l’étranger. Dès 1871, la Banque ouvre une succursale à Londres. À la veille de la Première Guerre mondiale, elle est déjà présente dans 14 pays, soit directement, soit par le biais de ses filiales. Ce dispositif est ensuite complété par l’ouverture de guichets à New York, Buenos Aires, Abidjan, Dakar, ou par la prise de participations dans le capital d’établissements financiers en Europe centrale. 

Nationalisée par la loi du 2 décembre 1945, la Banque joue un rôle actif dans le financement de la reconstruction du territoire français. Durant la période des Trente Glorieuses, Société Générale connaît une forte croissance et contribue à la diffusion des techniques bancaires en lançant des produits innovants qu’elle met au service des entreprises, comme les crédits à moyen terme mobilisables ou le crédit-bail où elle occupe une position de premier plan.

À la faveur des réformes bancaires consécutives aux lois Debré de 1966-1967, Société Générale démontre sa capacité à s’adapter à son nouvel environnement. Tout en continuant à soutenir ses entreprises partenaires, le Groupe n’hésite pas à orienter son activité vers une clientèle de particuliers. Il accompagne ainsi l’essor de la société de consommation en diversifiant ses offres de crédit et d’épargne auprès des ménages.

En juin 1987, le Groupe est privatisé. Son capital est introduit en Bourse avec succès et s’ouvre aux salariés. Le Groupe développe une stratégie de banque universelle notamment au travers de sa Banque de Financement et d’Investissement pour accompagner le développement à l’international de ses clients. En France, il étoffe ses réseaux en créant Fimatex (1995), devenu Boursorama puis BoursoBank, aujourd’hui leader de la banque en ligne, et en acquérant le Crédit du Nord (1997). À l’étranger, il s’implante notamment en Europe centrale et orientale (Komerčni banka en République tchèque, BRD en Roumanie) et consolide son axe de développement en Afrique (Maroc, Côte d’Ivoire, Sénégal, etc.). S’appuyant sur le professionnalisme de ses équipes et la relation de confiance qu’elle a bâtie avec ses clients, la Banque poursuit une dynamique de transformation en adoptant une stratégie de croissance durable, portée par ses valeurs d’esprit d’équipe et d’innovation, de responsabilité et d’engagement.

En 2023, le Groupe a concrétisé deux projets stratégiques majeurs : le lancement de la nouvelle Banque de détail en France, SG, issue du rapprochement des deux réseaux Société Générale et Crédit du Nord et la création d’Ayvens, leader de la mobilité durable issu de l’acquisition de LeasePlan par ALD Automotive. 

Le Groupe compte actuellement plus de 126 000 collaborateurs actifs(1) dans 65 pays. 

Fort de 160 ans d’expertise au service de ses clients et du développement durable des économies, Société Générale entend s’appuyer sur cet héritage pour mieux se projeter vers l’avenir.

1.2Présentation de Société Générale

Société Générale est une banque européenne de premier plan avec plus de 126 000 collaborateurs au service d'environ 25 millions de clients dans plus de 60 pays à travers le monde. Nous accompagnons le développement de nos économies depuis près de 160 ans, en proposant à nos clients entreprises, institutionnels et particuliers un large éventail de services de conseil et de solutions financières à valeur ajoutée. Nos relations durables et de confiance avec les clients, notre expertise de pointe, notre capacité d’innovation unique, nos compétences ESG et nos franchises leader font partie de notre ADN et servent le cœur de notre objectif : créer de la valeur durable pour toutes nos parties prenantes. 

Le Groupe opère dans trois domaines d’activités complémentaires, intégrant des offres ESG pour l’ensemble de ses clients :

  • la Banque de détail en France, Banque Privée et Assurances avec la banque de détail SG, les activités de banque privée, les activités d’assurance et BoursoBank, leader de la banque en ligne ;

  • la Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs, acteur de premier plan qui propose des solutions sur mesure aux grandes entreprises et investisseurs avec un leadership mondial unique dans les dérivés actions, les financements structurés et l’ESG ;
  • la Banque de détail à l’international, Services de Mobilité et de Leasing, regroupant des banques universelles bien établies sur leurs marchés (en République tchèque, en Roumanie et dans plusieurs pays d’Afrique), Ayvens (nouvelle marque ALD - LeasePlan), acteur mondial de la mobilité durable, ainsi que des activités de financements spécialisés. 

Engagée à construire avec ses clients un avenir meilleur et durable, Société Générale entend être un partenaire de premier plan dans la transition environnementale et le développement durable en général. 

Le Groupe figure dans les principaux indices de développement durable : DJSI (Europe), FTSE4Good (Global et Europe), Bloomberg Gender-Equality Index, Refinitiv Diversity and Inclusion Index, Euronext Vigeo (Europe et zone euro), STOXX Global ESG Leaders Index, et MSCI Low Carbon Leaders Index (Monde et Europe). 

Chiffres clés du Groupe

Résultats (En M EUR)

2023

2022

2021

2020

2019

Produit net bancaire

25 104

27 155

25 798

22 113

24 671

dont Banque de détail en France, Banque Privée et Assurances

8 023

9 210

7 777

7 315

7 746

dont Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs

9 640

10 108

9 530

7 613

8 704

dont Banque de détail à l'international, Services de Mobilité et de Leasing

8 507

8 139

8 117

7 524

8 373

dont Hors Pôles

(1 066)

(302)

374

(339)

(152)

Résultat brut d'exploitation

6 580

9 161

8 208

5 399

6 944

Coefficient d’exploitation

73,8%

66,3%

68,2%

75,6%

71,9%

Résultat d’exploitation

5 555

7 514

7 508

2 093

5 666

Résultat net part du Groupe

2 493

1 825

5 641

(258)

3 248

Fonds Propres (en Md EUR)

 

 

 

 

 

Capitaux propres part du Groupe

66,0

67,0

65,1

61,7

63,5

Capitaux propres de l’ensemble consolidé

76,2

73,3

70,9

67,0

68,6

ROTE

4,2%

2,5%

11,7%

-0,4%

6,2%

Ratio Common Equity Tier 1(1)

13,1%

13,5%

13,7%

13,4%

13,3%

Expositions pondérées (en Md EUR)

388,8

362,4

363,4

351,9

345,0

  • ( 1 )   Chiffres déterminés selon les règles CRR2/CRD5, y compris phasage IFRS9.

Note : Les données 2022 ont été retraitées conformément à l'application des normes IFRS 17 et IFRS 9 pour les entités d'assurance. Définitions et ajustements éventuels présentés  dans la section   2.3.6 / Définitions et précisions méthodologiques, indicateurs alternatifs de performance en pages  2.3.6.

1.3Une stratégie claire pour un avenir durable

L’ambition du Groupe repose sur une stratégie et une feuille de route claires pour un avenir durable : être une banque robuste aux performances solides et durables qui contribue aux objectifs de développement durable.

Le renforcement de la solidité de la banque constitue un enjeu prioritaire pour le Groupe. Cela passe notamment par la poursuite du rehaussement du ratio de capital du Groupe avec un objectif désormais fixé à 13% en 2026 sous Bâle IV. L'atteinte de cette cible repose en particulier sur une allocation et une utilisation du capital performantes, l’amélioration de l’efficacité opérationnelle et la simplification du portefeuille autour d’un business model cohérent, intégré et synergétique s’appuyant sur ses franchises cœur, tout en maintenant une gestion des risques aux meilleurs standards.

Le Groupe entend s'appuyer sur des activités performantes et durables au sein d’un modèle solide de banque diversifiée adapté aux besoins d'environ 25 millions de clients (entreprises, institutionnels et particuliers) et centré autour de trois pôles d’activité :

  • Banque de détail en France, Banque Privée et Assurances ;
  • Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs ;
  • Banque de détail à l’international, Services de Mobilité et de Leasing.

Dans la Banque de détail en France, Banque Privée et Assurances, le Groupe entend, d'une part, tirer parti du nouveau modèle opérationnel de son nouveau réseau SG pour renforcer les synergies avec les activités d’Assurances et de Banque Privée tout en améliorant l’efficacité opérationnelle et, d'autre part, accélérer le développement de BoursoBank afin d’atteindre 8 millions de clients en 2026 et augmenter la création de valeur à long-terme. Au travers d’une proposition de valeur renforcée, le Groupe entend être le partenaire de référence des entreprises, professionnels, et des clients aisés et fortunés ainsi que des clients digitaux, tout en étant une banque responsable pour l’ensemble de ses contreparties.  

Dans les métiers de Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs, le Groupe poursuit sa stratégie initiée en 2021 visant à renforcer la solidité et la rentabilité de son modèle. En s’appuyant sur son positionnement de banque de grande clientèle européenne de premier plan et de partenaire de confiance pour ses clients, le Groupe entend extraire davantage de valeur de ses franchises de premier plan, notamment à travers le déploiement d’approches innovantes, tout en continuant à améliorer l’efficacité opérationnelle et en optimisant ses ressources en particulier en capital. Les récents partenariats avec AllianceBernstein et Brookfield illustrent par exemple la capacité du Groupe à développer des solutions novatrices pour élargir l’offre et la proposition de valeur à destination des clients.

Au sein du pôle Banque de détail à l’international, Services de Mobilité et de Leasing, les activités de banque de détail à l’international ont pour principal objectif de délivrer des performances durables supérieurs au coût du capital à travers notamment la mise en place d’un modèle plus compact et plus efficace permettant également d’offrir une expérience clients de premier plan. A travers ses activités de mobilité et de leasing, qui s’appuient principalement autour d'Ayvens, suite à la finalisation de l’acquisition de LeasePlan par ALD, le Groupe entend se positionner comme un leader mondial dans l’écosystème de la mobilité. 

De manière générale, le Groupe entend poursuivre son développement commercial en apportant à ses clients des solutions financières responsables et innovantes à travers la qualité de ses services, la valeur ajoutée de ses offres et l’innovation, y compris digitale, dans un souci d’amélioration de la satisfaction clientèle. A ce titre, le Groupe mène en parallèle de nombreuses initiatives en matière de transformation digitale et d’efficacité opérationnelle.

Renforcer la culture de performance et de responsabilité est également une priorité du Groupe. Pour ce faire, le Groupe s’est fixé des objectifs d’amélioration du niveau d’engagement des collaborateurs, de réduction de l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes ainsi que des objectifs de diversité au sein des équipes dirigeantes. Le Groupe a modifié ses principes de reporting financier pour promouvoir cette culture de responsabilité.

Pleinement engagé dans la mise en oeuvre des initiatives stratégiques présentées en septembre 2023, le Groupe a pour principaux objectifs financiers les éléments suivants :

  • un ratio CET 1 robuste à 13% en 2026 après mise en œuvre de Bâle IV ;
  • une croissance annuelle des revenus attendue entre 0% et 2% en moyenne sur 2022-2026 ;
  • une efficacité opérationnelle accrue avec un coefficient d’exploitation inférieur à 60% en 2026 ;
  • un coût du risque attendu entre 25 et 30 points de base sur la période de 2024 à 2026 ;
  • une rentabilité des fonds propres tangibles comprise entre 9% et 10% en 2026 ;
  • un objectif de LCR (Liquidity Coverage Ratio) supérieur ou égal à 130% et un objectif de NSFR (Net Stable Funding Ratio) supérieur ou égal à 112% tout au long du cycle ;
  • un ratio de NPL (Non Performing Loans) cible compris entre 2,5% et 3% en 2026 ;
  • un ratio de levier compris entre 4% et 4,5% tout au long du cycle ;
  • un ratio de MREL supérieur ou égal à 30% des encours pondérés par les risques (« RWA ») tout au long du cycle ;
  • l’application d’une politique de distribution responsable fondée sur un taux de distribution compris entre 40% et 50% du résultat net publié(2), avec une distribution répartie de manière équilibrée à compter de 2024 entre le versement d’un dividende en numéraire et le rachat d’actions.
Être un leader de l'ESG

Dans un monde impacté par le changement climatique, les enjeux environnementaux et les évolutions sociétales, une banque comme Société Générale a un rôle majeur à jouer. Conformément à sa raison d’être, le Groupe place les enjeux ESG au cœur de son ambition d’être une banque européenne de premier plan robuste et durable.

La transition vers des économies bas carbone et durables expose tous les acteurs économiques à des défis complexes et multiformes. Les relever impose de prendre en compte les dimensions économiques mais aussi stratégiques, technologiques, géopolitiques et sociales des effets de la transition. Convaincu que cet effort doit être mené collectivement, le Groupe a la volonté d’accompagner ses clients dans leurs efforts de transition et de coopérer avec l’ensemble de ses parties prenantes.

À cet effet, Société Générale s’est engagé à contribuer à hauteur de 300 milliards d’euros à la finance durable à l’horizon 2025. Le Groupe met à disposition de ses clients des solutions de financement et d’investissement adaptées à l’évolution de leurs besoins. Afin d‘être à même d’accompagner ses clients à relever ces défis et de répondre aux attentes de ses parties prenantes, le Groupe poursuit sa propre transformation et intègre la prise en compte des enjeux environnementaux et sociaux dans l’ensemble de ses processus de décision.

Lors de la présentation en septembre 2023 de son plan stratégique à l'horizon 2026, le Groupe a annoncé plusieurs mesures d’envergure pour renforcer son rôle d’acteur de premier plan dans la transition vers un monde durable. Placé au cœur de la feuille de route du Groupe, l’ESG est un impératif qui fait partie de la trajectoire stratégique de l’ensemble des métiers.

Le Groupe a annoncé une accélération de la décarbonation de ses activités avec la fixation d’objectifs de réduction de son exposition aux secteurs de l’exploration et de la production de pétrole et de gaz. En tant que membre fondateur de la Net Zero Banking Alliance (NZBA), programme lancé en 2021 dans le cadre de l’initiative financière du Programme des Nations unies pour l’Environnement (UNEP-FI) qui compte aujourd’hui 130 établissements bancaires, le Groupe a annoncé s’être fixé d'ores et déjà des cibles sur 9 secteurs des 12 secteurs concernés, afin d’aligner ses portefeuilles de financement avec des trajectoires compatibles avec les objectifs de l’Accord de Paris, en commençant avec des cibles à court et moyen terme. 

La stratégie environnement du Groupe repose sur trois axes : accompagner les clients dans leurs efforts de transition, gérer l’impact des activités du Groupe sur le climat et gérer les facteurs de risques environnementaux. Le Groupe fait évoluer ses métiers en capitalisant sur ses expertises sectorielles pour accompagner ses clients et développe des solutions innovantes. Convaincu que son rôle dans la transition ne se limite pas au financement de technologies déjà éprouvées, le Groupe veut être en mesure d’accompagner l’émergence de nouveaux acteurs mettant en œuvre de nouvelles technologies et de nouveaux modèles d’affaires.

C’est dans cette optique que le Groupe a aussi l’ambition de renforcer son investissement dans des solutions et partenariats innovants afin de générer davantage d’impact. Conscient de l’importance d’une coopération au niveau international et de la valeur d’un apport d’expertise extérieure, le Groupe renforce son partenariat avec l’International Finance Corporation (IFC), membre du groupe Banque Mondiale, sur des projets de finance durable. Il a par ailleurs annoncé la mise en place d’un conseil consultatif scientifique pour enrichir la réflexion stratégique à partir d’avis d’experts sur les sujets relatifs au climat, à la nature, aux questions sociales et au développement durable. Le Groupe a aussi annoncé le lancement d’un fonds d’investissement pour la transition de 1 milliard d’euros qui vise à soutenir les acteurs de la transition, les technologies vertes, les solutions fondées sur la nature et des projets de finance à impact. Ce fonds procure de nouveaux moyens d’intervention en permettant notamment d’accompagner de nouveaux acteurs de la transition.

Enfin, enraciner une culture de la responsabilité et être un employeur responsable sont des priorités pour le Groupe qui a décidé d’amplifier son action en faveur de la mixité en allouant 100 millions à la réduction de l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes. De même, Société Générale se fixe l’objectif d’avoir au moins 35% de femmes dirigeantes (Top 250) au niveau mondial à l'horizon d’ici à 2026.

Le Groupe a à cœur de contribuer aux Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. L’ambition RSE du Groupe est déclinée selon quatre axes stratégiques, qui permettent de contribuer à un certain nombre de ces objectifs. Les deux premiers axes stratégiques – Transition écologique et Développement des territoires – constituent les piliers de l’action du Groupe en faveur de la transition. Les deux autres axes – Employeur responsable et Culture de la responsabilité – constituent le socle d’une banque responsable.

SOC2024_URD_FR_H012_HD.png

L’ensemble des métiers du Groupe positionnent les enjeux ESG dans leur feuille de route stratégique. Fort de son ancrage régional, la Banque de détail en France a pour ambition d’accompagne ses clients – particuliers, entreprises et collectivités – dans la transition énergétique en développant une gamme complète de solutions ESG. De même, la Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs entend rester la banque la plus innovante en matière de solution ESG alors que la Banque de détail à l’international a pour objectif de se positionner comme leader de l’ESG sur l’ensemble de ses régions. Enfin, Ayvens, filiale de leasing, se fixe trois priorités pour développer la mobilité durable : conseiller ses clients sur les solutions les plus écologiques, faciliter le choix de l’électrique et proposer des solutions de mobilité intégrées (Mobility-as-a-Service).

Faire face à ces nouveaux enjeux implique une transformation d’ampleur de l’ensemble du Groupe. La RSE ne pouvant plus être le domaine d’experts, une acculturation d’ampleur et le développement de compétences à grande échelle sont requis pour relever les défis de la transition. Le Groupe déploie à cet effet un vaste plan de formation en interne.

En tant qu’acteur responsable, le Groupe maintient aussi son objectif de réduire de 50% d’ici à 2030 l’empreinte carbone de son propre fonctionnement. Ce sens des responsabilités s’illustre aussi à travers les actions de la Fondation Société Générale visant à accélérer les actions de mécénat en soutien à la culture, à l’éducation et à l’insertion professionnelle.

La capacité à innover dans l’ensemble des métiers, l’engagement au sein de coalitions internationales pour définir de nouveaux standards et un sens aigu des responsabilités en tant que banque sont indispensables pour consolider le positionnement de leader du Groupe. Les engagements forts pris dans le cadre du plan stratégique 2023-2026, la déclinaison de l'ambition RSE et l’opérationnalisation de la gestion des facteurs de risque ESG permettent au Groupe de poursuivre sa transformation, de contribuer à construire les méthodes et les solutions qui permettront le changement et d’accélérer les actions en faveur de la transition.

Le Groupe vise à garder un positionnement de pionnier et prépare l’avenir en développant ses capacités sur des sujets tels que le développement de l’économie circulaire, la préservation de la nature et la gestion de l’eau. Il continue d’ancrer, à tous les niveaux de son organisation, une culture de responsabilité, et poursuit le renforcement de son dispositif de contrôle interne, notamment la fonction Conformité, pour se situer au niveau des plus hauts standards de l’industrie bancaire. Par ailleurs, Société Générale a finalisé le déploiement de son programme Culture et Conduite, permettant d’appliquer au sein de toute l’entreprise des règles de conduite et un socle de valeurs communes fortes.

1.4Les métiers du Groupe

1.4.1La Banque de détail en France, Banque Privée et Assurances

SOC2024_URD_FR_H057_HD.png

Depuis mai 2023, les activités de Banque de détail en France (Banque SG et BoursoBank), de Banque Privée et d’Assurances sont réunies au sein d’un même pilier pour optimiser les synergies entre les métiers et proposer ainsi une large gamme de produits et services adaptés aux besoins d’une clientèle diversifiée – particuliers, professionnels, entreprises, associations et collectivités – à la recherche d’expertise variée.

L’année 2023 a été marquée :

  • par la création de la Nouvelle Banque SG, fruit du rapprochement réussi du Réseau Société Générale et du Crédit du Nord. Après une bascule informatique d’envergure au printemps 2023, le nouveau modèle relationnel se met en place en renforçant l’ancrage régional, l’expertise et la réactivité. Il capitalise, en outre, sur un engagement renforcé en termes de RSE ;
  • par l’atteinte par Boursorama, dénommé BoursoBank désormais, du cap des 5 millions de clients ;
  • par des performances commerciales et financières solides des métiers de Banque Privée et d’Assurances qui valorisent toujours plus notre dispositif de continuum d’offres avec les clients des réseaux de Banque de détail.

Nos réseaux continuent de soutenir l’économie et d’accompagner nos clients dans le financement de leurs projets malgré une baisse des encours de crédits moyens de 247 milliards d’euros en 2022 à 234 milliards d’euros en 2023 dans un contexte de hausse des taux. Dans le même temps et dans un contexte de concurrence vive en particulier sur le segment entreprise, les encours de dépôts ont baissé de -3% à 295 milliards d'euros à fin décembre 2023.

SOC2024_URD_FR_H058_HD.png
Réseau SG en France

Le réseau Société Générale en France offre des solutions adaptées aux besoins de près de 9 millions de clients particuliers, professionnels, associations et entreprises avec des encours moyens annuels atteignant 217 milliards d’euros en dépôt et 201 milliards d’euros en crédit en 2023.

Le réseau SG met au service de ses clients :

  • près de 1 700 agences principales localisées principalement dans les régions urbaines concentrant une part importante de la richesse nationale ;
  • une offre complète et diversifiée de produits et de services, allant du support d’épargne à la gestion patrimoniale, en passant par les financements des entreprises et l’offre de moyens de paiement ;
  • un dispositif omnicanal complet et innovant : Internet, mobile, téléphone et plateformes de services.

Ce dispositif résulte de la fusion juridique des réseaux de Banque de détail en France Société Générale et Crédit du Nord intervenue au 1er janvier 2023.

Les migrations informatiques des banques du Groupe Crédit du Nord vers le système d’information de Société Générale ont été opérées, avec succès, en deux temps au cours du premier semestre 2023, conformément au calendrier défini.

Les orientations stratégiques posées dans le cadre du programme de rapprochement des réseaux s’articulent autour de quatre axes majeurs :

  • une banque ancrée localement autour de 11 régions : les décisions seront prises dans leur grande majorité à l’échelon régional, et de plus en plus directement en agence et en centre d’affaires ;
  • une banque plus réactive, accessible et efficace avec le lancement de programmes de simplification des processus internes et d’optimisation des parcours clients ;
  • une banque qui s’adapte davantage aux besoins spécifiques de chaque catégorie de clients : une banque d’expertise, via des dispositifs encore plus adaptés aux besoins spécifiques des différentes catégories de clients, avec par exemple la création d’une banque patrimoniale, la généralisation du conseiller unique pour les clients professionnels, tant pour leurs besoins personnels que professionnels, ou encore l’augmentation du nombre d’experts sur l’ensemble du territoire en matière d’épargne, d’assurance et de financement.
  • En 2023, la banque SG a continué par ailleurs à développer son dispositif et son offre pour s’adapter aux besoins de ses clients. Ces efforts ont notamment porté sur l’augmentation des cas d’usage sur la signature électronique et la poursuite du développement des applications digitales sur tous les marchés Particuliers, Patrimoniaux, Professionnels et Entreprises ;
  • une banque responsable : le réseau Société Générale place les enjeux de développement durable au cœur de sa stratégie. Il propose à l’ensemble de ses clientèles un accompagnement dans leur transition énergétique : dans chaque région un Directeur RSE régional met son expertise au service des PME/ETI, Associations et collectivités territoriales avec un ensemble très complet de solutions de conseils et de financements construit avec des partenaires de référence.
  • Les clients particuliers, également, disposent en 2023 d’un parcours de rénovation énergétique intégrant, diagnostic, travaux et financement ainsi qu’une gamme dédiée pour leur épargne. L’ensemble des typologies de clients se voit aussi proposer, en partenariat avec Carbo, la mesure de leurs émissions de gaz à effet de serre.
BoursoBank

Boursorama, filiale à 100% de Société Générale, est pionnière et leader en France sur ses trois métiers : la banque en ligne, le courtage en ligne et l’information financière sur internet avec boursorama.com, premier portail d’actualités économiques et financières. Accessible à tous sans condition de revenus ou de patrimoine, la raison d’être de BoursoBank est de s’engager à simplifier la banque, à donner du pouvoir d’achat à ses clients et à donner à chacun la faculté d’agir sur son argent.

BoursoBank compte 5,9 millions de clients à fin 2023, en hausse de +26% sur un an (après une hausse de 41% en 2022). Cette croissance s’accompagne d’une progression des encours globaux de la banque de +6 milliards d’euros sur la période (pour un total de plus de 71 milliards d’euros à fin décembre 2023 dont environ 15 milliards d’euros en crédits, environ 34 milliards d’euros en dépôts bilanciels, environ 13 milliards d’euros en épargne hors bilan (assurance vie) et environ 9 milliards d’euros en Bourse).

L’année 2023 est marquée par :

  • l’atteinte en milieu d’année du cap des 5 millions de clients et globalement la réalisation, avec deux ans et demi d’avance, de l’ensemble des objectifs du précédent plan stratégique ;
  • le rebranding en octobre avec la simplification du nom de la banque passant de Boursorama Banque à BoursoBank (le portail reste boursorama.com) ;
  • l’atteinte au 2e trimestre d‘une rentabilité de près de 50 millions d’euros, cette étape permettant de valider le modèle économique sous-jacent ;
  • l’obtention du Label B-Corp, certification internationale octroyée aux sociétés commerciales répondant à des exigences sociétales et environnementales, de gouvernance ainsi que de transparence envers le public.

Au-delà du succès de son offre de banque au quotidien, BoursoBank propose une offre toujours plus large de produits et services avec notamment plusieurs lancements en 2023 :

  • Banque au Quotidien : lancement d’une offre BoursoPrime permettant aux clients, en échange d’un abonnement, de bénéficier de multiples avantages sur l’ensemble des dimensions de l’offre et notamment d’une offre de cashback sur l’ensemble des dépenses faites en cartes bancaires ;
  • épargne : dans un contexte de hausse des taux, lancement d’un compte à terme et d’une seconde enveloppe de compte sur livret (Bourso+) avec une collecte nette cumulée sur ces deux produits d’environ 6 milliards d’euros sur l’année ;
  • crédits : lancement d’une offre de crédit immobilier « écoresponsable » ;
  • un élargissement de l’offre « beyond the bank » avec en conséquence un volume d’affaires généré à travers la plateforme The Corner qui a encore doublé en 2023 pour atteindre 300 millions d’euros.

Banque la moins chère pour la 16e année consécutive (source Le Monde/Panorabanque 2023) et marque préférée des Français dans la catégorie banque digitale (source Opinionway 2023), Boursobank est classée n°1 sur les stores avec une note de 4,9/5 sur iOS et 4,8/5 sur Android et bénéficie toujours du meilleur Net Promoter Score du secteur à +36 (Source Bain et Company, janvier 2023).

Son portail en ligne www.boursorama.com est toujours classé n°1 des sites nationaux d’informations financières et économiques en ligne avec ~50 millions de visites chaque mois pour près de 300 millions de pages vues (Source ACPM – septembre 2023).

Au global, Boursobank attire principalement une clientèle jeune (35 ans de moyenne d’âge), urbaine, active, financièrement stable, avec des encours moyens par client de près de 13 000 euros (épargne & crédits). Dans un contexte général de croissance accélérée, l’acquisition de clients patrimoniaux continue également de croître. En parallèle, Boursobank a poursuivi ses efforts d’optimisation et de rationalisation avec notamment une baisse continue de l’ordre de 20% par an des coûts IT/clients et une structure qui n’a augmenté que de l’ordre de 6% par an depuis 2017 en nombre d’employés, là où la base clients a, elle, augmenté en moyenne de près de 30% par an.

Société Générale Private Banking

Avec une forte implantation en Europe, Société Générale Private Banking propose des solutions d’ingénierie financière et patrimoniale internationales, une expertise mondiale en matière de produits structurés, de hedge funds, de mutual funds, de fonds de private equity et de solutions d’investissement en immobilier, et un accès aux marchés des capitaux.

Depuis janvier 2014 et en association avec le Pôle Banque de détail en France, Société Générale Private Banking a fait évoluer en profondeur son modèle relationnel en France en étendant son offre à l’ensemble de sa clientèle de particuliers disposant de plus de 500 000 euros dans ses livres.

Société Générale Private Banking a également bâti en 2022 un centre d’expertise Wealth Investment Services devenant ainsi un véritable guichet unique regroupant des expertises uniques au sein du Groupe sur les solutions d’investissements et d’architecture ouverte. Il comprend les compétences en matière de gestion/structuration (Investment Management Services), les équipes en charge des solutions de marché (Market Solutions) et les sociétés de gestion (SG 29 Haussmann(5) en France et SGPWM(6) au Luxembourg) récupérés à la suite de la cession de Lyxor fin 2021.

L’année 2023 aura été marquée par la fusion juridique et informatique entre les réseaux de Banque de détail Société Générale et Crédit du Nord. Société Générale Private Banking a ainsi accueilli dans son dispositif de nouveaux clients en provenance du Crédit du Nord en France et à Monaco. Ce projet a permis à la Banque Privée de renforcer son ancrage local tout en capitalisant sur sa notoriété nationale.

L’offre de Société Générale Private Banking est disponible à partir de trois principaux dispositifs géographiques : SGPB France, SGPB Europe (Luxembourg, Monaco, Suisse) et Kleinwort Hambros (Londres, Jersey, Guernesey, Gibraltar). Fin 2023, les encours d’actifs sous gestion de la Banque Privée s’élèvent à 143 milliards d’euros.

Société Générale Private Banking a remporté une trentaine d’awards durant l’année 2023 récompensant la qualité de son service et la richesse de sa proposition de valeur (Euromoney, Private Banker International, WealthBriefing, etc.).

Société Générale Assurances

Société Générale Assurances est au cœur de la stratégie de développement du groupe Société Générale, en synergie avec tous les métiers de Banque de détail, de Banque Privée et de services financiers. Parallèlement, Société Générale Assurances poursuit l’ouverture de son modèle de distribution par le développement d’accords de partenariats avec des acteurs extérieurs au Groupe.

Société Générale Assurances propose une gamme complète de produits et de services répondant aux besoins de la clientèle de particuliers, de professionnels et d’entreprises, en matière d’assurance-vie épargne, d’épargne retraite, et de protection des personnes et des biens.

S’appuyant sur l’expertise de ses 3 000 collaborateurs, Société Générale Assurances allie solidité financière, dynamique d’innovation et stratégie de croissance durable pour être le partenaire de confiance de ses clients. La collecte brute de primes s’élève à 13 milliards d’euros en 2023 avec une part de collecte en unités de compte (UC) à 38%. Les encours en assurances vie épargne atteignent 136,2 milliards d’euros à fin 2023, en hausse de 3,5%, avec une part en UC de 38%. En protection (prévoyance et assurance dommages), l’activité est en croissance de 3,6% par rapport à 2022.

En 2023, Société Générale Assurances a renforcé son ambition d’accompagner et de protéger les clients des réseaux du Groupe, en continuant de développer des outils de vente digitalisés ainsi qu’un dispositif phygital complet et en accélérant la personnalisation des parcours par l’optimisation de la data et la connaissance des comportements des clients.

Par ailleurs, Société Générale Assurances a poursuivi la diversification de son modèle de distribution, relais de croissance avéré et à potentiel tant en assurance-vie épargne qu’en protection, en synergie avec d’autres métiers du Groupe comme Ayvens, BoursoBank, et avec des partenaires extérieurs.

En tant qu’acteur majeur du marché de l’épargne retraite en France, Société Générale Assurances propose des dispositifs transversaux permettant de répondre aux attentes des particuliers, des entreprises et de leurs salariés, grâce à des dispositifs dédiés, des parcours digitaux simples et pédagogiques, des services innovants et personnalisés et un accompagnement sur-mesure.

La solidité financière de Société Générale Assurances a été confirmée à travers la hausse, par l’agence de notation S&P Global Ratings, de la notation de crédit à long terme de Sogecap de BBB+ à A- ainsi que de la note d’émission sur la dette hybride de BBB à BBB+.

Société Générale Assurances mène une politique active de développement de ses engagements RSE, afin d’en faire un axe de différenciation stratégique. Cette politique se décline en trois engagements majeurs : être un assureur, un investisseur et un employeur responsable. De nombreuses actions sont mises en œuvre, tant en matière de politique d’investissement (signature du Finance for Biodiversity Pledge, limitation de l’exposition au secteur du pétrole & du gaz non conventionnels, développement des investissements verts, plan de sobriété énergétique), que dans son offre de produits (développement des offres d’UC responsables, labellisation « positive Assurance » de dix de ses offres en protection) et par l’intégration de la dimension RSE de façon native dans toutes les activités et tous les processus de l’entreprise (RSE by design).

RAPPORT D’ACTIVITÉ
DU GROUPE

2.1Présentation des principales activités

SOC2024_URD_FR_H005_HD.png

du groupe Société Générale

SOC2024_URD_FR_H006_HD.png

2.2Activité et résultats du Groupe

Définitions et précisions méthodologiques en p. 2.3.6 et suivantes.

Les informations suivies d’un astérisque (*) sont communiquées à périmètre et taux de change constants.

Les données 2022 ont été retraitées conformément à l'application des normes IFRS 17 et IFRS 9 pour les entités d'assurance  (cf.  Note 1.4 des États financiers consolidés, page  Note 1.4 et suivantes).

Analyse du compte de résultat consolidé

(En M EUR)

2023

2022

Variation

Produit net bancaire

25 104

27 155

-7,6%

-8,2%*

Frais de gestion

(18 524)

(17 994)

+2,9%

+0,6%*

Résultat brut d’exploitation

6 580

9 161

-28,2%

-25,8%*

Coût net du risque

(1 025)

(1 647)

-37,8%

-30,8%*

Résultat d’exploitation

5 555

7 514

-26,1%

-24,8%*

Quote-part des résultats net des entreprises mises en équivalence

24

15

+60,0%

+26,8%*

Gains ou pertes nets sur autres actifs

(113)

(3 290)

+96,6%

+96,6%*

Pertes de valeur des écarts d’acquisition

(338)

-

n/s

n/s

Impôts sur les bénéfices

(1 679)

(1 483)

+13,2%

+15,9%*

Résultat net

3 449

2 756

+25,2%

+28,4%*

dont participations ne donnant pas le contrôle

956

931

+2,7%

+7,1%*

Résultat net part du Groupe

2 493

1 825

+36,6%

+39,1%*

Coefficient d’exploitation

73,8%

66,3%

 

 

Fonds propres moyens

56 396

55 282

 

 

ROTE

4,2%

2,5%

 

 

Produit net bancaire

Sur l'année 2023, le produit net bancaire du Groupe est en baisse de -7,6% /2022. 

Les revenus de la Banque de détail en France, Banque Privée et Assurances sont en recul de -12,9% par rapport à 2022 principalement du fait de la baisse de la marge nette d’intérêts impactée par les opérations de couverture à court terme passées avant la période de hausse des taux intervenue à partir de 2022. 

La Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs présente une activité en baisse de -4,6% malgré de solides revenus à 9,6 milliards d’euros sur 2023. Les revenus des Activités de Marché et Services aux Investisseurs sont en baisse de -6,3% par rapport à 2022 du fait d’un effet de base défavorable par rapport à une année 2022 record dans les activités de marché. Les activités de Financement et Conseil extériorisent des revenus élevés de 3 341 millions d’euros, en léger retrait de -1,4% en 2023 par rapport à 2022.

Les revenus dans la Banque de détail à l’international, Services de Mobilité et de Leasing progressent de +4,5% /2022 portés par un niveau d'activité stable dans la Banque de détail à l'international malgré la cession des activités en Russie et une forte croissance dans les activités de Services de Mobilité et de Leasing (+9,3%) suite à  l'intégration de LeasePlan au sein d'ALD.

Les revenus de la Gestion Propre sont de EUR -1 066 millions en 2023 par rapport à EUR -302 millions en 2022 du fait notamment de l'impact du débouclement des couvertures sur les opérations de financement TLTRO et d'éléments non récurrents.

Frais de gestion

Sur 2023, les frais de gestion sont de 18 524 millions d’euros, en hausse modérée de +2,9% /2022. Ils intègrent 617 millions d’euros liés à l’intégration des activités de LeasePlan et 730 millions d’euros de charges de transformation. A périmètre constant, ils sont en hausse très mesurée de +0,3% malgré le contexte inflationniste.

Coût du risque

En 2023,  le coût du risque s’élève à 17 points de base.

Le Groupe dispose à fin décembre d’un stock de provisions sur encours sains de 3 572 millions d’euros, en baisse de -197 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2022 en lien notamment à la forte baisse de l’exposition off-shore russe.

Le taux brut d’encours douteux s’élève à 2,9%(1) au 31 décembre 2023. Le taux de couverture des encours douteux du Groupe est d’environ 80%(2)au 31 décembre 2023 (après prise en compte des garanties et des collatéraux).

Au 31 décembre 2023, le Groupe a fortement réduit son exposition offshore russe à environ 0,9 milliard d’euros (Exposure at Default) par rapport à 1,8 milliard d’euros au 31 décembre 2022 (-50%). L’exposition maximale à risque est estimée à environ 0,3 milliard d’euros avant provisionnement et l’encours total de provisions s’élève à 0,2 milliard d’euros à fin 2023. L’exposition résiduelle onshore est marginale à environ 15 millions d’euros, elle est liée à l’intégration en cours d’année des activités de LeasePlan en Russie. 

Résultat d’exploitation

Le résultat d'exploitation comptable est de 5 555 millions d'euros en 2023 contre 7 514 millions d'euros en 2022 (-26,1%).

Pertes de valeur des écarts d'acquisition

En 2023, l’écart d’acquisition sur les activités africaines, du bassin méditerranéen et d’outre-mer ainsi que celui lié aux activités de Financement d’Equipement ont été dépréciés pour un montant total d’environ -340 millions.

Résultat net part du Groupe

Le résultat net part du Groupe pour 2023 est de 2,5 milliards d’euros et le ROTE s’établit à 4,2%.

2.3Activité et résultats des métiers

2.3.1Résultats par métier

(En M EUR)

Banque de détail 
en France, 
Banque Privée 
et Assurances

Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs

Banque de détail à l'international, Services de 
Mobilité et de Leasing

Hors Pôles

Groupe

2023

2022

2023

2022

2023

2022

2023

2022

2023

2022

Produit net bancaire

8 023

9 210

9 640

10 108

8 507

8 139

(1 066)

(302)

25 104

27 155

Frais de gestion

(6 708)

(6 896)

(6 787)

(6 832)

(4 765)

(3 957)

(264)

(309)

(18 524)

(17 994)

Résultat brut d’exploitation

1 315

2 314

2 853

3 276

3 742

4 182

(1 330)

(611)

6 580

9 161

Coût net du risque

(505)

(483)

(30)

(421)

(486)

(705)

(4)

(38)

(1 025)

(1 647)

Résultat d’exploitation

810

1 831

2 823

2 855

3 256

3 477

(1 334)

(649)

5 555

7 514

Quote-part des résultats net des entreprises mises en équivalence

7

8

7

6

10

1

0

0

24

15

Gains ou pertes nets sur autres actifs

10

57

0

6

(11)

11

(112)

(3 364)

(113)

(3 290)

Pertes de valeur des écarts d’acquisition

0

0

0

0

0

0

(338)

0

(338)

0

Impôts sur les bénéfices

(213)

(489)

(517)

(538)

(823)

(838)

(126)

382

(1 679)

(1 483)

Résultat net

614

1 407

2 313

2 329

2 432

2 651

(1 910)

(3 631)

3 449

2 756

dont participations ne donnant 
pas le contrôle

4

1

33

36

826

730

93

164

956

931

Résultat net part du Groupe

610

1 406

2 280

2 293

1 606

1 921

(2 003)

(3 795)

2 493

1 825

Coefficient d’exploitation

83,6%

74,9%

70,4%

67,6%

56,0%

48,6%

 

 

73,8%

66,3%

Fonds propres moyens

15 449

15 592

15 426

16 176

9 707

9 670

15,814

13 844

56 396

55 282

RONE (métiers)/ROTE (Groupe)

3,9%

9,0%

14,8%

14,2%

16,5%

19,9%

 

 

4,2%

2,5%

2.4Rapport d’activité extra-financière

Moteurs de la transformation positive

Transition écologique

  • Accélérer la décarbonation
    • -Pétrole & gaz : forte accélération de la réduction
    • -80% exposition au secteur upstream entre 2019 et 2030 avec une étape intermédiaire à -50% en 2025 ;
    • -70% réduction absolue des émissions GES sur la chaîne du pétrole et de gaz d’ici 2030 (vs. 2019).
    • -Secteurs les plus émetteurs : 9 secteurs NZBA couverts sur 12. Nouveaux ojectifs fixés sur les secteurs automobile, acier, ciment, immobilier commercial, transport maritime et aluminium.
    • -Publication du rapport Climate & Alignment.
  • Renforcer les actions sur la nature
    • -Intégration des considérations liées à la nature dans le dispositif de gestion de l'impact E&S ainsi que dans l'évaluation de la matérialité.
    • -Signature d’un partenariat de cinq ans avec The Ocean Cleanup.
  • Bâtir des solutions
    • -Repenser les métiers pour accompagner les clients dans la transition.
    • -Fonds d’investissement pour la transition, les technologies vertes, la nature et l'impact de 1 milliard d’euros.
    • -Soutenir les « champions émergents ».
    • Trois investissements en 2023 : INNOENERGY – PARTECH – POLESTAR.
    • Accueil de la première promotion de start-up ESG au sein du Global Markets Incubator.

Développement des territoires

  • Accompagner les acteurs locaux
    • -Réseau SG : création d’une banque de détail fortement ancrée dans les territoires en France, avec un Directeur RSE nommé dans chaque région.
    • -Nouvelles offres : Pack Solaire, HelloWatt sur la rénovation énergétique des logements.
    • -Soutien aux femmes entrepreneures en local.
    • -Sensibilisation des acteurs locaux : Semaine de l’impact positif dans 22 villes en France.
  • Financer les infrastructures
    • -Expertise reconnue sur le financement de projet.
    • -Participation dans le fonds AFRIGREEN : financement de l’accès à l’eau et à l’éclairage en Afrique.
  • Être à la pointe de la mobilité durable
    • -Création de AYVENS, acteur de la mobilité durable.
    • -Offre Mobility-as-a-Service et mobilité multimodale.
    • -Partenariat mondial avec CHARGEPOINT, opérateur de bornes de recharge pour véhicules.
    • -Plusieurs opérations de financement des transports durables dans les économies émergentes en 2023.
  • Développer une offre sociale et inclusive
    • -Distribution de prêts étudiants avec garantie de l’État en France (BPI France).
    • -BOOST : Plateforme de services non-bancaires accessible aux jeunes.
    •  
SOC2024_URD_FR_H028_HD.png

IEA : scénario de l’agence internationale d’énergie (International Energy Agency)

Banque responsable

Employeur responsable

Permettre à chaque collaborateur de réaliser pleinement son potentiel

  • Pas de départs contraints dans le cadre de projets de transformation au sein de Société Générale en France (hors filiales).
  • +17,5% de collaborateurs engagés en 2023 dans 32 parcours de reskilling par rapport à 2022.
  • Plus de 80% de collaborateurs du Groupe ont suivi au moins une formation ESG depuis 2021.

 

Offrir un environnement de travail épanouissant, adapté et performant

  • Assurer les conditions d’une culture équitable et inclusive :
    • -renouvellement de l’Accord triennal 2023-2025 en faveur de l’emploi et de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap en France ;
    • -enveloppe de 100 millions d’euros pour réduire l’écart de rémunération entre hommes et femmes ;
    • -ambition d’atteindre au moins 35% de femmes dirigeantes d’ici 2026.
  • Veiller aux conditions d’une qualité de vie au travail respectueuse des temps de vie :
    • -signature de l’accord Qualité de Vie et des Conditions de Travail en France ;
    • -signature du nouvel accord mondial avec UNI Global Union.

 

Favoriser l’engagement et le pouvoir d’impact des collaborateurs

  • Collaboration étroite avec les réseaux de salariés engagés, qui représentent la voix des salariés : Prides&Allies, Mix&Win, WAY, DKdrés, S'engaGer.
  • 3e édition du challenge "Move for Youth"en soutien à des associations (20% des effectifs engagés).
  • Organisation de journées solidaires par le biais de la Fondation Société Générale C’est vous l’avenir.

Culture de la responsabilité

Intégrer les enjeux ESG au plus haut niveau de gouvernance

  • Direction du Développement durable rattachée à la Direction générale.

 

Création d'un Conseil Consultatif Scientifique pour enrichir la réflexion stratégique à partir d'avis d'experts sur les sujets relatifs au climat, à la nature, aux questions sociales et au développement durable.   

 

Accord de collaboration signé avec l'International Finance Corporation (IFC) visant à renforcer l'impact positif et en support aux Objectifs de Développement Durable

  •  

Veiller à la conduite des affaires de manière éthique et responsable

  • Poursuite de la démarche Culture et Conduite.
  • Mise à jour de l’offre de formation et de sensibilisation ESG du Groupe : 150 modules sur six thématiques.
  • Large déploiement des ateliers sur la Fresque du climat d’ici fin 2024.

 

Gérer les risques d’origine ESG et piloter les engagements volontaires

  • Membre fondateur de groupes de travail internationaux sur la décarbonation.
  • Mise à jour des politiques sectorielles sur le Pétrole & Gaz et sur les centrales thermiques.
SOC2024_URD_FR_H029_HD.png

L’action du Groupe est guidée par sa raison d’être : « Construire ensemble, avec nos clients, un avenir meilleur et durable en apportant des solutions financières responsables et innovantes ».

En 2023, sous l’impulsion de la nouvelle équipe de Direction générale, le Groupe a résolument placé ses ambitions ESG au cœur de sa stratégie et a annoncé dans son plan stratégique à horizon 2026 une série d’initiatives pour accélérer sa contribution à la transition environnementale et, plus largement, aux Objectifs de Développement Durable de l’ONU. Dans ce cadre, le Groupe a annoncé son ambition d’être une banque européenne de premier plan robuste et durable, de se positionner en leader de l’ESG et de renforcer la culture de la performance et de la responsabilité. L’ESG est un impératif et fait partie des critères utilisés dans la gestion des activités du Groupe.

Société Générale est signataire fondateur des Principes pour une Banque responsable (PRB) de l’UNEP-FI.

Le Groupe a annoncé au second semestre 2023 une accélération de la décarbonation de ses activités mettant en avant les mesures suivantes :

  • forte accélération de l’objectif de réduction de l’exposition au secteur de la production de pétrole et de gaz. Cet objectif est assorti d’une cible de réduction absolue des émissions de gaz à effet de serre sur toute la chaîne des activités de pétrole et de gaz ;
  • nouveaux objectifs de décarbonation concernant les secteurs de l’acier, de l’automobile, du ciment, de l'aluminium, et de l'immobilier commercial venant compléter le processus d’alignement des financements du Groupe avec les trajectoires Net Zéro en 2050. 

Le Groupe a annoncé également un investissement plus fort dans le développement de solutions et partenariats innovants pour générer davantage d’impact et de développer le plus en amont possible son positionnement vis-à-vis des acteurs émergents et des nouveaux marchés :

  • lancement à venir d’un nouveau fonds d’investissement pour la transition d'un milliard d’euros comprenant un volet d’investissement en fonds propres de 700 millions d’euros. Ce fonds vise à soutenir les acteurs de la transition, les technologies vertes, les solutions fondées sur la nature et des projets de finance à impact ;
  • poursuite de la mise en place des partenariats clés, notamment avec l’International Finance Corporation, membre du groupe Banque Mondiale ;
  • création prévue d’un comité scientifique consultatif pour enrichir la réflexion stratégique à partir d’avis d’experts et d’une vision à long terme, notamment sur les sujets relatifs au climat, à la nature, aux questions sociales et au développement durable.

Être un employeur responsable et enraciner une culture de la responsabilité sont des priorités pour le Groupe. Lors de son plan stratégique, le Groupe a annoncé :

  • un nouvel objectif d’avoir au moins 35% de femmes dirigeantes au niveau mondial d’ici à 2026 (Top 250) ;
  • une allocation de 100 millions d’euros à la réduction de l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes.

Le Groupe a conduit en 2023 son 30e Plan Mondial d’Actionnariat Salarié.

Le Groupe décline son ambition RSE sur quatre axes stratégiques. Deux de ces axes concernent ses activités : accompagner les clients dans leur transition écologique et contribuer positivement au développement des territoires. Deux autres constituent le socle d’une banque responsable visant à être un employeur responsable et à développer une culture de responsabilité dans l’ensemble de ses métiers.

Le Groupe s’est fixé un objectif de contribuer à hauteur de 300 milliards d’euros en matière de financements durables sur la période 2022-2025. Cette cible regroupe les obligations durables, les opérations de Sustainable and Positive Impact Finance (SPIF), les mandats de conseil sur des opérations de SPIF, les Sustainability Linked Loans et les garanties ainsi que le financement et la location longue durée de véhicules électriques. Elle engage l’ensemble des activités du Groupe au service des enjeux environnementaux et sociaux. À fin 2023, le Groupe a contribué pour plus de 250 milliards d’euros à cette cible.

Afin d’opérer les changements rendus indispensables par le contexte actuel, le Groupe poursuit sa transformation à travers la démarche interne « Construire ensemble », visant à engager tous les métiers dans une trajectoire de transformation et à promouvoir une culture ESG dans l’ensemble du Groupe. Cette démarche s’articule autour des trois thématiques suivantes :

  • repenser les métiers de la banque : adapter les missions des équipes afin de développer les solutions nécessaires à l’accompagnement des clients dans leur transition ;
  • mettre en œuvre la transformation : intégrer de manière systématique les enjeux ESG dans toutes les décisions stratégiques, les outils de pilotage et les processus du Groupe, et les décliner au niveau des lignes-métiers ;
  • renforcer l’expertise par la formation des équipes : Société Générale a déployé une offre de formation dédiée à la RSE.

Cette année le Groupe a fait émerger de nouveaux acteurs. Il s’agit d’une part de la nouvelle Banque de détail en France, issue de la fusion des réseaux Société Générale et Crédit du Nord, désormais identifiée sous la marque SG : elle a pour objectif de développer une gamme complète de solutions ESG (épargne, financement conseil). Ayvens, d’autre part, est la nouvelle marque mondiale de mobilité issue de l’acquisition de LeasePlan par ALD et qui a pour objectif de devenir un acteur mondial de l’écosystème de la mobilité.

Ces nouveaux modèles résolument tournés vers l’ESG, l’annonce du plan stratégique et l’accélération des efforts de décarbonation constituent des transformations majeures. Accompagnées d’un effort de formation sans précédent et d’une volonté de faire évoluer l’ensemble des métiers du Groupe pour mieux accompagner les clients, ces avancées permettent au Groupe de participer à la construction de nouveaux standards et d’ouvrir de nouvelles frontières. Fort d’un ADN innovant et entrepreneurial, et d’une position de pionnier sur le financement de la transition énergétique, le Groupe accélère les transformations et se prépare à relever les défis grandissants sur la gestion de l’eau, l’économie circulaire, la protection et la restauration de la nature.

Cette transformation des activités permet au Groupe de se positionner pour saisir un large spectre d'opportunités à un stade où, d'une part les clients existants requièrent des solutions de plus en plus sophistiquées dans leurs parcours de transition et, d'autre part, les économies voient apparaître de nouveaux marchés et de nouveaux acteurs. 

2.4.1Transition écologique : accélérer la décarbonation et accompagner les clients

Société Générale est engagé depuis plus de 20 ans dans le financement des énergies renouvelables et la finance à impact positif en tant que membre fondateur de l’initiative « Positive Impact Finance » de UNEP-FI. La Banque a développé une solide expertise et a accéléré en 2023 sa démarche d’alignement progressif des portefeuilles. Au cœur de cette démarche d’alignement, le Groupe a inscrit son ambition d’accompagner les efforts de transition de ses clients.

Conscient que la décarbonation est un défi mondial qui doit être relevé collectivement, le Groupe travaille avec ses clients, ses pairs et l’ensemble de ses parties prenantes pour accélérer la transition avec l’ambition de contribuer à construire les nouveaux standards.

Afin de promouvoir la transparence et la responsabilité, le Groupe contribue à de nombreux groupes de travail dans divers secteurs pour soutenir la recherche et le développement dans le domaine de la finance durable et de la décarbonation en développant des partenariats et en participant à des alliances au sein d’organismes d’experts tels que les Principes de Poséidon, le Conseil de l’hydrogène ou plus récemment dans des secteurs tels que l’acier, l’aviation et l’aluminium, avec comme objectif de promouvoir l’adoption de normes communes et la comparabilité entre les entreprises.

2.4.1.1Accélérer la décarbonation

Société Générale est résolument engagé dans une démarche de décarbonation volontariste. Combinée à une forte capacité d’innovation, l’expertise sectorielle de ses équipes lui permet de conforter son rôle moteur avec l’ambition d’agir en leader de la transition et du développement durable de nos économies.

Société Générale a publié en 2020 conjointement avec un groupe de banques un rapport sur l’application de la méthodologie PACTA (Paris Agreement Capital Transition Assessment) de l’institut 2Degrees Investing Initiative aux portefeuilles de crédit pour le secteur bancaire. Société Générale a rejoint la Net-Zero Banking Alliance (NZBA) de l’UNEP-FI en tant que membre fondateur en avril 2021 et s’est attelé depuis, pour les secteurs les plus carbonés définis avec NZBA, à l'alignement de ses portefeuilles de financement avec des trajectoires compatibles avec les objectifs de l'Accord de Paris sur la base de scénarios climatiques de référence et de méthodologies de mesure fondées sur la science. Le Groupe a aussi pris l’engagement d’être transparent sur l’avancée de ses efforts.

La stratégie adoptée par le Groupe pour aligner ses portefeuilles de financement se décline sur deux axes : prioriser la réduction volontariste de son empreinte CO2 absolue sur les énergies fossiles et définir une trajectoire de réduction de l’intensité carbone des portefeuilles dans les autres secteurs.

L’année 2023 marque une étape importante avec l’annonce d’une accélération des efforts d’alignement. Après avoir largement exécuté son retrait du secteur du charbon thermique (cible de réduction à zéro de l’exposition en 2030 dans les pays de l’UE et de l’OCDE, et en 2040 pour le reste du monde) et atteint en avance sa première cible de réduction (fixée à -20% d'ici à 2025) de son exposition au secteur de la production de secteur et de gaz, le Groupe se fixe de nouveaux objectifs, avec une volonté de s’aligner sur des scénario 1,5 °C (5) low overshoot de référence.

Objectifs sur le secteur du pétrole et du gaz

Le Groupe a annoncé une forte accélération de l’objectif de réduction de l’exposition au secteur de la production de pétrole et de gaz : la cible fixée de -80% d’ici à 2030 par rapport à 2019, avec une étape intermédiaire de -50% en 2025, est l’une des plus volontaristes parmi les acteurs bancaires mondiaux.

Cet objectif est complété par une nouvelle cible de réduction absolue de l’empreinte carbone sur toute la chaîne de valeur du pétrole et du gaz de -70% d’ici à 2030 par rapport à 2019 (la cible était auparavant de -30%), deux fois plus ambitieuse que le scénario Net Zero Emissions de l’IEA.

La définition de ces trajectoires NZBA a également conduit le Groupe à remettre à jour sa politique sectorielle Pétrole et Gaz. Ainsi, Société Générale cessera de fournir des services de financement et de conseil aux projets de nouveaux champs de production de pétrole et de gaz et sort du financement des acteurs privés spécialisés de la filière amont du pétrole et du gaz, gérant ces expositions en extinction. En parallèle, le Groupe renforce sa démarche d’engagement sur sa stratégie climatique avec les clients du secteur énergétique.

Nouvelles cibles NZBA

Secteur automobile : réduction de l’intensité moyenne des émissions de carbone du secteur automobile (constructeurs automobiles, sur leurs ventes annuelles et sur la phase d’usage du véhicule) à 90 g de CO2 équivalent par km parcouru par véhicule d’ici à 2030 par rapport à 2021 (184 g CO2e/v-km), soit une réduction de 51% de l’intensité des émissions.

Secteur de l’acier : objectif d’un score d’alignement(6) à 0 d’ici à 2030, correspondant à l’alignement du portefeuille des producteurs d’acier avec la trajectoire du scénario NZE (Net Zero Emissions) de l’Agence Internationale de l’Énergie.

Secteur du ciment : réduction de l’intensité carbone du secteur de la production de ciment à 535 kg de CO2 équivalent par tonne de ciment d’ici à 2030 par rapport à 2022 (671 kg CO2e/t ciment), soit une réduction de 20% de l’intensité des émissions par rapport à 2022.

Secteur de l’immobilier commercial : cible sur l’intensité carbone du secteur de l’immobilier commercial de 18 kg CO2e/m2 en 2030 (basé sur la composition actuelle du portefeuille du Groupe) vs. 49 kg CO2e/m2 en 2022, soit une réduction de 63% par rapport à 2022.

Secteur aluminium : cible sur l'intensité carbone du secteur de production d'aluminium à 6 tonnes de CO2 équivalent par tonne d'aluminium d'ici à 2030 vs. 8 tonnes de CO2 e/t en 2022, soit une réduction de 25% par rapport à 2022.

Secteur du transport maritime : objectif de score d'alignement des Principes de Poseidon à 15% d'ici à 2030 qui se traduit par une baisse de 43% en intensité (Annual Efficiency Ratio) par rapport à 2022. 

Confirmation de la cible sur le secteur de la production d’électricité

Le Groupe maintient son objectif de réduction de l’intensité carbone du secteur de la production d’électricité à 125 g de CO2 par kWh d’ici à 2030 vs. 221 g de CO2 par kWh en 2019, soit une réduction de 43%. 

Ayant à ce stade fixé des objectifs sur neuf secteurs, le Groupe poursuit ses travaux sur d’autres secteurs, à savoir l’aviation, l’immobilier résidentiel et l’agriculture. Société Générale a publié en décembre 2023 un rapport Climate and Alignment présentant l’avancée de ses travaux en tant que membre de la Net Zero Banking Alliance (ce rapport est disponible uniquement en anglais : https://www.societegenerale.com/sites/default/files/documents/CSR/climate-and-alignment-report.pdf).

2.4.1.2Accompagner les clients dans leur transition écologique

Le financement de la décarbonation de nos clients est un défi primordial qui engendre des besoins d’investissement inédits. L’Agence Internationale de l’Énergie (IAE) évalue à 100 trilliards de dollars à horizon 2050 les investissements liés à l’énergie seule. La décarbonation des économies engendre des besoins d’investissements colossaux à mener souvent simultanément sur l’ensemble des chaînes de valeur. Elle requiert de ce fait aussi une intelligence collective et un effort de co-construction.

Le Groupe intègre la dimension ESG dans la stratégie de l’ensemble des métiers et fait de l’accompagnement des clients dans la transition une priorité.

Souhaitant accélérer son investissement dans le développement de solutions et partenariats innovants pour générer davantage d’impact, le Groupe a annoncé en septembre 2023 le lancement d’un fonds d’investissement pour la transition de 1 milliard d’euros, comprenant un volet d’investissement en fonds propres de 700 millions d’euros. Ce fonds vise à soutenir :

  • des technologies vertes et les acteurs de la transition ;
  • des projets à impact en cohérence avec l’ambition de contribuer aux Objectifs de Développement Durable des Nations Unies ;
  • des solutions fondées sur la nature et contribuant à la préservation de la biodiversité.
Repenser les métiers de la banque

Le Groupe intègre la dimension ESG dans la stratégie de l’ensemble de ses métiers. Ces derniers adaptent leur modèle et développent une offre pour répondre aux nouveaux besoins des clients.

L’offre bancaire est progressivement élargie, avec l’objectif d’adresser les besoins de l’ensemble des clients, quelle que soit leur taille, et de les accompagner dans leur transition. Ces offres s’adressent à tous les types de clients du Groupe, non seulement sur les aspects de financement et d’investissement mais aussi dans l’offre de services financiers.

Au sein des activités de Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs, le Groupe a développé un programme interne pour faire évoluer son offre, accélérer la montée en expertise de ses équipes et co-construire avec ses clients des solutions innovantes et adaptées à leurs enjeux de transition. Fédérant plus de 400 professionnels, le programme favorise l’échange d’expertise entre professionnels sur différents secteurs afin de développer une vision plus globale des enjeux auxquels les clients ont à répondre. Il permet aussi d’intensifier l’approche sur les nouvelles chaînes de valeur et de renforcer la compréhension des modèles d’affaires de leaders émergents. Il a développé en 2023 une méthodologie d’évaluation de la maturité des clients sur la transition avec un outil permettant d’identifier les opportunités qui en ressortent. Fondée sur une analyse sectorielle combinée à une évaluation de la trajectoire de décarbonation et de transition du client, l’outil apporte un appui dans l’identification des opportunités que la transition de l’entreprise représente. Cet outil est en cours de déploiement.

Le programme a permis des avancées significatives avec des opérations emblématiques en conseil et financement dans le secteur de l’électricité (financement de la première interconnexion frontalière entre l’Allemagne et le Royaume-Uni), le financement d’énergies vertes (E-fuels au Chili et aux États-Unis), de l’hydrogène bas carbone, des métaux rares (projets de cuivre-nickel les moins coûteux et les moins polluants au monde en Australie).

La nouvelle Banque de détail en France, SG, issue de la fusion des réseaux du Société Générale et du Crédit du Nord, est résolument tournée vers l’ESG et organisée pour accompagner ses clients dans la transition. Elle place les enjeux RSE au cœur de son nouveau modèle en vue de renforcer l’impact positif pour les clients et les territoires, à travers des choix nouveaux en matière d’organisation, avec notamment la mise en place de Directeurs RSE dans chaque région.

Le Groupe apporte à ses clients une expertise pointue dans ce domaine et enrichit l’offre complète de financements et services proposés pour accompagner la transition à travers des partenariats avec des acteurs innovants.

2.4.1.3Mettre en place un écosystème innovant

Société Générale s’est engagé dans le développement d’un écosystème visant à favoriser l’innovation pour développer ses métiers et servir ses clients. Convaincu que l’innovation est un levier pour la finance durable, le Groupe soutient les entreprises innovantes à travers plusieurs incubateurs, investit dans les champions de demain et noue des partenariats permettant de proposer des solutions innovantes à ses clients. Le lancement du nouveau fonds d’investissement pour la transition, la nature et l’impact permettra de renforcer cette capacité à identifier et soutenir les acteurs innovants et « champions émergents ».

Le Groupe propose plusieurs plateformes d’incubation dont le Global Markets Incubator (GMI). Le GMI de la Direction des marchés de capitaux aide des start-ups et des entrepreneurs à adapter et implémenter des solutions innovantes dans les marchés de capitaux, tout en renforçant son soutien à l’univers des Fintechs. En 2023 le Groupe a doublé le nombre de participants et accueilli sa première promotion de startups engagées sur les thématiques de durabilité, pour soutenir ses engagements et développer son offre aux clients entreprises, institutions financières et investisseurs privés, qui bénéficieront de ces solutions innovantes adaptées à leurs objectifs ESG. À travers ces expériences d’incubation, le Groupe peut progresser sur les enjeux de durabilité et enrichir son offre à partir des produits et solutions développées par les startups.

En France, l’incubateur de la banque de détail, SG Planète A, dédié aux startups à impact, poursuit son développement avec l’accueil d’une troisième promotion au sein de l’incubateur implanté à Lille.

Le Groupe ouvre de nouvelles frontières par le soutien de champions de l’économie bas carbone et des nouvelles technologies. Société Générale a réalisé de nouveaux investissements majeurs en 2023.

La Banque est entrée au capital de l’EIT InnoEnergy. L’objectif de ce partenariat stratégique est d’accompagner la croissance de nouveaux champions industriels et accélérer la transition énergétique en soutenant le développement des 200 startups actuellement en portefeuille dont Verkor, GravitHy, Holosolis ou FertigHy. Société Générale les accompagnera dans leur croissance en leur offrant sa gamme complète de services de financement et conseil, ainsi qu’un accès privilégié à son propre écosystème de clients et d’investisseurs.

En 2023, Société Générale investit dans le fonds Polestar, le seul fonds de dette privée en Europe dédié à l’économie circulaire. Il accompagne les entreprises néerlandaises de taille intermédiaire innovantes dans la construction de leurs premières usines de valorisation des déchets organiques, plastiques, chimiques, textiles, métalliques, etc.

Cette année, le Groupe intègre le pool d’investisseurs accompagnant Partech qui lance son premier fonds de growth impact avec un objectif cible de 300 millions d’euros. Le fonds prévoit d’investir dans une quinzaine de champions européens. Partech Impact accompagnera le passage à l’échelle des solutions innovantes qui répondent aux défis d'ordre climatique et social.

Enfin, le Groupe a pris des participations dans les sociétés namR, acteur innovant dans le domaine de la donnée au service de la transition écologique des bâtiments et des territoires, et Qarnot, pionnier dans la réutilisation de la chaleur fatale des data centers. Ces investissements s’inscrivent dans le prolongement de partenariats déjà en place avec ces acteurs engagés dans la mise en place de solutions innovantes.

2.4.1.4Contribuer à la préservation de la biodiversité

Contribuer à préserver la biodiversité fait partie des engagements du Groupe en faveur de la transition écologique. En tant que signataire de l’alliance Act4nature international* Société Générale a mis à jour des objectifs concrets et mesurables pour l’ensemble du Groupe en faveur de la biodiversité.

Le Groupe participe par ailleurs à plusieurs alliances internationales (Taskforce for Nature-related Financial Disclosures, Science-Based Targets Network et Finance for Biodiversity Pledge), ce qui lui permet de progresser continuellement dans sa compréhension des enjeux liés à la nature, et de contribuer à travers l’échange de bonnes pratiques au renforcement collectif des expertises sur le sujet.

En 2023, le Groupe a réalisé un premier exercice de cartographie des secteurs financés en fonction de la sévérité de leurs impacts et de leurs dépendances, et a développé un indicateur de vulnérabilité financière des secteurs, fondé sur l’évaluation des risques physiques et de transition liés à la nature. Ces deux exercices ont permis d’initier une démarche d’évaluation des impacts, dépendances et risques liés à la nature qui sera approfondie dans les prochains mois. Les engagements en faveur de la biodiversité sont par ailleurs déclinés dans les politiques sectorielles du Groupe qui définissent des domaines d’exclusion pour protéger la nature. Le Groupe inclut désormais un volet biodiversité dans l’évaluation environnementale et sociale de ses clients avec l’objectif d’avoir couvert 100% des clients de la Banque de Financement et d’Investissement d’ici à fin 2024. Le guide d’entretien E&S pour les PME intègre désormais les enjeux liés à la biodiversité. Un programme de formation accompagne ces initiatives afin d’assurer une bonne compréhension des équipes sur le sujet (déploiement de modules de formation dédiés).

Société Générale soutient aussi l’innovation dans ce domaine : la start-up REGROW, qui travaille sur le développement de pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement, est accompagnée cette année par l’incubateur Société Générale.

Enfin, le soutien de solutions fondées sur la nature fait partie des objectifs du fonds d’investissement pour la transition de 1 milliard d’euros dont la création a été annoncée en 2023.

En 2023, le Groupe a fait partie des sponsors de la Journée dialogue Entreprises Finance sur la Nature organisée par l’association Entreprises pour l’Environnement* (EpE).

En complément le Groupe a signé la Charte Éco d’eau*, initiative visant à rassembler l’ensemble des acteurs – citoyens, pouvoirs publics, entreprises, associations – autour des actions à mener pour préserver la ressource commune qu’est l’eau.

2.5Nouveaux produits ou services importants lancés

2.5.1Société Générale Assurances et Tikehau Capital lancent une solution d’investissement innovante contribuant à la réduction des gaz à effet de serre

Communiqué de presse du 7 février 2023

Société Générale Assurances et Tikehau Capital, gestionnaire d’actifs alternatifs, annoncent un partenariat pour le lancement de SG Tikehau Dette Privée. Ce support en unités de compte inédit sur le marché français offre aux investisseurs particuliers l’opportunité de financer des entreprises non cotées françaises et européennes sélectionnées tout en soutenant la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.

Source de financement alternative au prêt bancaire traditionnel et à l’émission d’obligations sur les marchés financiers, la dette privée est une méthode de financement de plus en plus utilisée par les entreprises non cotées pour soutenir leur croissance. Initialement réservée à des investisseurs institutionnels, cette stratégie d’investissement est désormais accessible aux investisseurs particuliers à travers ce support innovant.

Le support permet d’investir dans la dette de PME et ETI françaises et européennes avec un fort ancrage territorial, pour les accompagner dans leur développement (croissance, acquisition, déploiement international…).

En finançant uniquement des entreprises prenant l’engagement de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, SG Tikehau Dette Privée présente une stratégie bas carbone ambitieuse, alignée sur les objectifs fixés par l’Accord de Paris sur le Climat(7).

Par ailleurs, afin de peser concrètement sur la politique environnementale des entreprises :

  • chaque entreprise financée doit s’engager dans une trajectoire de décarbonation sur la base de la méthodologie de référence SBTi(8) proposant une application concrète de l’Accord de Paris.

Pendant toute la durée de financement, un audit indépendant évaluera annuellement le respect de cette trajectoire et modulera, en fonction des résultats, les conditions de financement accordées à l’entreprise.

Distribuée aujourd’hui par Société Générale Private Banking France, cette unité de compte Article 8 (SFDR)(9) sera disponible pendant 24 mois sur les contrats d’Assurance Vie assurés par Société Générale Assurances. SG Tikehau Dette Privée est un FCPR(10) qui offre un accès facilité à des actifs de qualité institutionnelle à partir de 5 000 euros avec un niveau de risque de 4 sur 7 (SRI(11)). Sa durée de vie est de 10 ans mais le capital investi sur le support en unités de compte est disponible à tout moment grâce à une liquidité assurée par Société Générale Assurances.

« Nous sommes très heureux de ce partenariat avec Société Générale qui souligne notre position de pionnier dans la dette privée et dans le financement durable. Il est primordial que le secteur de la gestion d’actifs tienne son rôle dans le fléchage de l’épargne française vers le financement des entreprises et de l’économie réelle. Contribuer à l’atteinte des objectifs fixés par l’Accord de Paris est une priorité de notre feuille de route : il est important pour Tikehau Capital de prendre part au lancement d’innovations favorisant la réduction des émissions de gaz à effets de serre des entreprises tout en leur apportant un financement pour accompagner leur croissance. » déclare Antoine Flamarion, co-fondateur de Tikehau Capital.

« En s’appuyant sur l’expertise de Tikehau Capital, Société Générale Assurances continue d’enrichir son offre d’épargne. Cette solution d’investissement innovante et liquide permettra à nos clients d’investir dans une sélection d’une cinquantaine d’entreprises et marque une nouvelle étape dans notre volonté de démocratiser l’accès aux actifs réels. Le lancement de ce support inédit est, en outre, une nouvelle illustration de notre volonté d’agir concrètement en faveur de la transition écologique et du développement des territoires. Nos ambitions de développement sont fortes, compte tenu du positionnement résolument engagé de cette offre en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. » ajoute Philippe Perret, Directeur général de Société Générale Assurances.

2.6Analyse du bilan consolidé

Actif

(En M EUR)

31.12.2023

31.12.2022 R

Caisse et banques centrales

223 048

207 013

Actifs financiers à la juste valeur par résultat

495 882

427 151

Instruments dérivés de couverture 

10 585

32 971

Actifs financiers à la juste valeur par capitaux propres

90 894

92 960

Titres au coût amorti

28 147

26 143

Prêts et créances sur les établissements de crédit et assimilés au coût amorti

77 879

68 171

Prêts et créances sur la clientèle au coût amorti

485 449

506 635

Ecart de réévaluation des portefeuilles couverts en taux

(433)

(2 262)

Actifs des contrats d'assurance et de réassurance

459

353

Actifs d'impôts

4 717

4 484

Autres actifs

69 765

82 315

Actifs non courants destinés à être cédés 

1 763

1 081

Participations dans les entreprises mises en équivalence

227

146

Immobilisations corporelles et incorporelles

60 714

33 958

Écarts d'acquisition 

4 949

3 781

Total

1 554 045

1 484 900

2.7Politique financière

L’objectif de la politique financière du Groupe est d’optimiser l’utilisation des fonds propres pour maximiser le rendement à court et long terme pour l’actionnaire, tout en maintenant un niveau des ratios de capital (ratios Common Equity Tier 1, Tier 1 et Ratio Global) cohérent avec le statut boursier du titre et le rating cible du Groupe.

Le Groupe a lancé un effort important d’adaptation depuis 2010, tant par l’accent mis au renforcement des fonds propres qu’à une gestion stricte des ressources rares (capital et liquidité) et au pilotage rapproché des risques afin d’appliquer les évolutions réglementaires liées au déploiement des nouvelles réglementations « Bâle 3 ».

2.7.1Capitaux propres du Groupe

Au 31 décembre 2023, les capitaux propres part du Groupe s’élèvent à 66,0 milliards d’euros, l’actif net par action à 71,45 euros et l’actif net tangible par action à 62,71 euros selon la méthodologie présentée dans le chapitre 2 du présent Document d’enregistrement universel, en page  2.3.6.

Les capitaux propres comptables incluent 9,1 milliards d’euros de titres super-subordonnés.

Au 31 décembre 2023, Société Générale détient au total (de manière directe et indirecte) 6,7 millions d’actions Société Générale, soit 0,84% du capital (hors actions détenues dans le cadre des activités de trading). 

Dans le cadre du contrat de liquidité mis en œuvre le 22 août 2011 avec un prestataire de services d’investissement externe, Société Générale a acquis, en 2023, 1 145 812 actions pour une valeur de 26,4 millions d'euros et a cédé 1 145 812 actions pour une valeur de 26,4 millions d'euors. Le contrat de liquidité conclu avec ce prestataire de services d’investissement externe a par ailleurs été temporairement suspendu pendant toute la période de rachat d’actions, à savoir du 02 janvier au 17 février 2023, puis du 07 août au 22 septembre 2023.

Les informations relatives au capital et à l’actionnariat du Groupe sont disponibles dans le chapitre 7 du présent Document d’enregistrement universel (page  Action, capital et éléments juridiques).

2.8Principaux investissements et cessions effectués

Le Groupe a poursuivi une politique d’acquisitions et de cessions ciblées conforme à ses objectifs stratégiques et ses ambitions financières.

Métier

Description des investissements

Année 2023

 

Banque de détail à l'international, Services de Mobilité et de Leasing

Acquisition de LP Group B.V. holding de LeasePlan Corporation N.V. un des leaders mondiaux de la location longue durée.

Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs

Prise de participation minoritaire dans EIT InnoEnergy, société d’investissements, principal moteur d’innovation européen dans le domaine de l’énergie durable.

Banque de détail en France, Banque Privée et Assurances

Prise de participation majoritaire dans PayXpert, Fintech spécialisée dans les services de paiements.

Année 2022

 

 

Aucune acquisition finalisée en 2022.

Année 2021

 

Banque de détail à l'international, Services de Mobilité et de Leasing

Acquisition de Fleetpool, leader des solutions de location de flotte de moins d’un an en Allemagne.

Banque de détail à l'international, Services de Mobilité et de Leasing

Acquisition de la filiale spécialisée dans la LLD de Banco Sabadell (Bansabadell Renting) et mise en place d’un accord exclusif de distribution en marque blanche avec Banco Sabadell.

Banque de détail à l'international, Services de Mobilité et de Leasing

Prise de participation de 17% par ALD dans la start-up Skipr, spécialiste du Mobility as a Service.

Métier

Description des cessions

Année 2023

 

Banque de détail à l'international, Services de Mobilité et de Leasing

Cession de trois filiales ALD (Irlande, Norvège et Portugal) et de trois filiales LeasePlan Corporation N.V. (République Tchèque, Finlande et Luxembourg)  dans le cadre de l’acquisition de LP Group B.V.

Banque de détail à l'international, Services de Mobilité et de Leasing

Cession de la participation de SG dans Société Générale Congo.

Banque de détail à l'international, Services de Mobilité et de Leasing

Cession de la totalité de la participation du Groupe dans ALD Automotive en Russie.

Année 2022

 

Banque de détail à l'international, Services de Mobilité et de Leasing

Cession de la totalité de la participation du groupe Société Générale dans Rosbank et de la participation de Sogecap (81%) dans deux JV co-détenues avec Rosbank (Société Générale Strakhovanie LLC et Société Générale Strakhovanie Zhizni LLC).

Hors Pôles

Ouverture du capital (5%) de Treezor à Master Card en complément d’un partenariat industriel.

Banque de détail à l'international, Services de Mobilité et de Leasing

Cession d’une participation minoritaire dans l’agence allemande d’évaluation de crédit Schufa.

Année 2021

 

Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs

Cession de Lyxor, spécialiste européen de la gestion d’actifs.

2.9Acquisitions en cours et contrats importants

2.9.1Financement des principaux investissements en cours

Les investissements en cours seront financés par les modes de financement habituels et récurrents du Groupe.

2.10Propriétés immobilières et équipements

La valeur brute totale des immobilisations corporelles du groupe Société Générale s’élève au 31 décembre 2023 à 83 milliards d’euros. Elle comprend la valeur des terrains et constructions pour 5,3 milliards d’euros, de droits d’utilisations pour 3,6 milliards d’euros, des actifs de location simple des sociétés de financement spécialisés pour 67,4 milliards d’euros, des immeubles de placement pour 0,7 milliard d’euros (principalement liés aux activités d'assurance) et des autres immobilisations corporelles pour 5,9 milliards d’euros. 

La valeur nette des immobilisations corporelles d’exploitation, des immeubles de placement du groupe et du droit d’utilisation de la Société Générale s’élève à 57,1 milliards d’euros, soit seulement 3,7% du total de bilan consolidé au 31 décembre 2023.

De fait, par la nature des activités de Société Générale, les propriétés immobilières et les équipements représentent peu à l’échelle du Groupe. 

2.11Événements postérieurs à la clôture

Aucun

2.12Déclaration relative aux événements post-clôture

Depuis la fin du dernier exercice, il n’est survenu aucun autre changement significatif de la performance financière du Groupe que ceux décrits dans le présent Document d’enregistrement universel déposé auprès de l’AMF le 11 mars 2024.

2.13Informations relatives aux implantations et activités au 31 décembre 2023

L’article L. 511-45 du Code monétaire et financier modifié par l’ordonnance n° 2014-158 du 20 février 2014 impose aux établissements de crédit de publier des informations sur leurs implantations et leurs activités, incluses dans leur périmètre de consolidation, dans chaque État ou territoire.

Société Générale publie ci-dessous les informations relatives aux effectifs et informations financières par pays ou territoires.

La liste des implantations est publiée dans la Note 8.4 des notes annexes aux états financiers consolidés.

Pays

Effectifs*

PNB*

Résultat avant impôt sur bénéfices*

Impôts sur les bénéfices*

Impôts sur les bénéfices différés*

Autres taxes*

Subventions*

Afrique du Sud

-

0

-

-

-

(0)

-

Algérie

1 653

192

86

(25)

3

(6)

-

Allemagne

3 305

1 335

594

(165)

(42)

(4)

-

Arabie saoudite

5

(0)

0

(0)

(0)

(0)

-

Australie

76

48

8

(5)

1

(1)

-

Autriche

235

47

19

(3)

(2)

(1)

-

Biélorussie

-

1

1

(0)

0

-

-

Belgique

645

213

114

(41)

11

(1)

-

Bénin

122

26

11

(2)

(2)

(1)

-

Bermudes(1)

-

5

5

-

-

-

-

Brésil

451

105

58

(11)

(19)

(3)

-

Bulgarie

38

7

5

(0)

0

-

-

Burkina Faso

284

46

6

(3)

2

(4)

-

Cameroun

655

150

58

(23)

2

(3)

-

Canada

585

42

25

(5)

(0)

(0)

-

Chili

41

3

(0)

-

0

(0)

-

Chine

250

61

23

(3)

(0)

(0)

-

Colombie

32

(0)

(2)

(0)

(3)

(0)

-

Congo

-

28

5

(3)

(0)

(1)

-

Corée du Sud

103

109

39

1

(12)

(3)

-

Côte d’Ivoire

1 515

371

191

(40)

(1)

(6)

-

Croatie

60

15

11

(2)

(0)

(0)

-

Danemark

276

80

38

(0)

(7)

-

-

Émirats arabes unis

64

33

15

-

-

(0)

-

Espagne

1 166

464

253

(61)

(4)

(4)

-

Estonie

14

3

2

(0)

-

(0)

-

États-Unis d’Amérique

1 980

1 906

649

(162)

(60)

(9)

-

Finlande

125

50

31

(4)

0

-

-

France

54 234

10 106

(1 597)

110

(139)

(1 317)

-

Ghana

530

92

44

(20)

(0)

(0)

-

Gibraltar

38

17

3

-

(0)

-

-

Grèce

266

44

25

0

(3)

(0)

-

Guinée

296

95

55